Bidot-Naude Jean

Pontacq / Bordeaux

Jean Bidot-Naude négociant à Bordeaux

Edouard Manet - Impression Port de Bordeaux

Edouard Manet - Impression Port de Bordeaux

En 1820, Jean Bidot-Naude père, bourgeois de Pontacq, époux de Jeanne Bernata rédige son testament « J’ai eu divers enfants dont quatre sont encore en vie, Jean l’aîné, négociant à Bordeaux, Pierre le second héritier universel de la maison Naude et un troisième fils Jean-Pierre que j’avais envoyé à Bordeaux pour y apprendre le commerce et qui de là passa en Guadeloupe. On n’a pas de nouvelles bien assurées pour savoir s’il est mort ou en vie »

D’après un article de P. Butel « Entre 1780 et1790, Bordeaux se classe au premier rang des ports importateurs de produits coloniaux avant Nantes et Marseille ; de Saint Domingue et les colonies antillaises on importe du sucre, du café et de l’indigo. On exporte du vin, des farines, du bœuf et du beurre salé venant d’Irlande. » Lire la suite