Cazanobe Dominique

Marsous

Dominique Cazanobe est né le 18 avril 1854 dans un petit village des Hautes Pyrénées : Marsous ; depuis ce village a fusionné avec Arrens sur l’autre versant pour former Arrens Marsous. Dominique est le quatrième fils de Joseph Cazanobe et de Josèphe Forio, deux enfants du pays tous deux nés et mariés à Marsous.

Joseph et Josèphe se sont unis en 1844, lui avait 26 ans, elle 24. Sur l‘acte de mariage, Joseph Cazanobe est cultivateur, fils de Martin Cazanobe et Catherine Tarraillot, Josèphe Forio est brassière ce qui signifie employée ou domestique, ses parents sont Pierre Forio et Jeanne Péré. Le jeune couple fonde rapidement une famille : Marie Anne en 1846 qui décède dans l’année, Marie Laurentine en 1847, Louis en 1850, Jean Pierre en 1852, Dominique en 1854 et Michel en février 1857. C’est le drame, la mère Josèphe Forio décède dans la semaine qui suit l’accouchement, elle a 36 ans et laisse 5 orphelins dont l’aîné a 10 ans. Les infections après les accouchements étaient la principale cause de décès des jeunes femmes jusqu’au 20ème siècle.

Joseph ne pouvait pas rester seul pour s’occuper de cinq jeunes enfants et assurer les travaux de la ferme, il se remarie en 1858 et quatre enfants agrandissent la famille. Les enfants d’un premier lit deviennent vite une charge pour la seconde épouse et est-ce peut être une des causes de l’émigration des quatre garçons vers Amérique du Sud.

Par contre les trois fils du second mariage restent dans la vallée et fondent des familles à Marsous et à Arrens. Arrens-Marsous, village pyrénéen vivait surtout de l’élevage et d’un peu d’agriculture maintenant la vallée est tournée vers le tourisme d’hiver pour le ski et d’été pour les randonnées et la douceur de vivre. Ici on peut trouver des photos de l’habitat traditionnel.

http://patrimoine.loucrup65.fr/arrensmarsous.htm

Les départs vers l’Amérique du Sud

En recoupant les données des registres militaires et les recensements de population de Marsous en 1872 et 1876 on arrive à situer approximativement les dates d’émigration des frères Cazanobe.

Louis a fait son service militaire pendant la guerre de 1870, il a combattu en Allemagne de 1870 à novembre 1871 puis il a été « renvoyé dans ses foyers » mais lors du recensement de 1872 il n’était plus à Marsous.

Jean Pierre est insoumis il a passé le Conseil de révision en 1872 mais il n’a pas rejoint son corps d’armée. Il est donc parti en fin 1872 à 20 ans.

Dominique est parti le plus jeune, il est insoumis en 1872 il n’est plus à Marsous. Il est donc parti vers 18 ans.

Michel a fait son service militaire qui à l’époque durait 5 ans ; Michel a été appelé de 1878 à 1883, comme ce n’était pas une période de combats il était à Tarbes. Il n’a pas pris la direction de Montevideo comme ses aînés mais celle de la Nouvelle Orléans aux Etats Unis où il réside en 1886 ; en 1887 il est à Buenos Aires. Ce renseignement pris sur le dossier militaire me semble étrange n’y a-t-il pas eu erreur entre la Nouvelle Orléans et Montevideo ?

En 1895, Michel est recensé tailleur d’habits à Buenos Aires, Louis charpentier à Puan en Argentine ; Jean Pierre aussi charpentier mais il n’est pas en Argentine, certainement en Uruguay.

Marie Laurentine est restée en Bigorre, en 1870 elle a épousé Jean Pierre Mathet d’Arrens. Ce couple a eu neuf enfants : trois émigreront en Argentine

Jacques-Dominique, Jean-Marie et Anne-Joséphine ; Joseph-Pierre revient se marier à Arrens après un séjour de deux ans et les autres restent au pays.

 

En Amérique du Sud

Les quatre frères Cazanobe ont fondé des familles en Argentine. S’ils sont de beaux hommes comme les fils de Dominique ils n’ont certainement pas eu de mal à trouver les âmes sœurs.

Louis, Jean Pierre et Dominique se marient en Uruguay ce qui laisse supposer qu’ils y ont séjourné quelques années. Louis épouse Maria Rigueur certainement française, Jean Pierre se marie avec Catalina Etcheverria , nom de consonance basque espagnol, Dominique se marie avec Graciana Errovidart certainement basque française et Michel épouse Maria Josefa Maurin ascendance française.

Ma correspondante argentine Silvi qui recherche ses racines est descendante de Sebastían Pedro le sixième fils de Dominique.

Dominique ou Domingo a eu dix enfants dont huit posent sur la photo avec leurs père et mère ; cette photo a été prise à Bahia Blanca entre 1915 et 1920. « Parados: Sebastián Pedro, Luis, María Luisa, Domingo, Ricardo, Julián Miguel y Francisco. Sentados: Juan, Graciana Errobidart y Dominique Cazanobe hijo: también mando los dos hijos que faltan por separado, Josefina y Bernardo en su boda con Mariana Anglas »

Voici les photos de deux absents

 

Dominique Cazanobe a d’abord vécu une dizaine d’années en Uruguay à Fray Bentos dans la province du Rio Negro en bordure du fleuve Uruguay qui sert de frontière entre l’Argentine et l’Uruguay c’est une région d’élevage. C’est là que naissent les quatre premiers enfants : Domingo 1880, Luisa Maria 1883, Josefina 1885 et Juan 1887. Puis le couple déménage en Argentine qui est en plein essor économique, ils s’installent à Puan dans la Province de Buenos Aires puis dans la Pampa .Dominique est « hacendado » il était propriétaire de terres agricoles qu’ils exploitaient et une partie qu’ils consacraient à l’élevage de troupeaux de bovins ou d’ovins. En Argentine, ils eurent six autres enfants : Julían Miguel en 1890, Sebastián Pedro en 1892, Bernardo en 1895, Francisco en 1896, Luís en 1898 et Ricardo en 1900.

Dominique Cazabone et Graciana Errobidart se retirèrent ensuite à Bahia Blanca où les deux décédèrent vers 1920.

Grâce à Internet, Silvi a réussi à retrouver une descendante de Jean Pierre qui a envoyé la photo du mariage de María Ines Cazanobe une des filles de Jean Pierre.

En 1895, Miguel est recensé à Buenos Aires exerçant la profession de « sastre » tailleur d’habits.

Avec l’aimable collaboration de Silvi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>