Ampo Bernard

Ahaxe-Alciette-Bascassan

Bernard Ampo est né en 1851 dans la paroisse d’Alciette. Alciette a été regroupé à deux autres paroisses pour former la commune de Ahaxe-Alciette-Bascassan, malgré ce regroupement la commune compte moins de 300 habitants. Pour ses descendants, Bernard était né à Saint Jean Pied de Port, chef-lieu du canton. Ma correspondante Paola Rossano Ampo est venue visiter Saint-Jean-Pied-de-Port en 2015 à la recherche de la maison de ses ancêtres, elle devra projeter un autre voyage.

Armando Ampo de los Santos

Bernard Ampo né le 25 septembre 1851 est le troisième fils de Jean Ampo, tisserand et de Gracianne Laco, maîtres de la maison Belçarena d’Alciette.

Quand Jean Ampo et Gracianne Laco se marient en 1845, l’époux est veuf de Gracianne Hauscarriague décédée neuf mois après son mariage, certainement en donnant le jour à un enfant mais aucun bébé n’est déclaré.

Jean Ampo est le fils de Jean, aussi tisserand et de Jeanne Puchulutegui ; l’épouse est la fille de Jean Laco, laboureur, et de Marie Tristantenia domiciliés à Ahaxe.

Dans la maison Belçarena, la famille s’agrandit : Jean en 1846 qui ne vivra qu’un an, un autre Jean en 1849, Bernard en 1851 et Marie en 1855.

Marie épouse Michel Arosteguy de Lecumberry en 1875. Ses descendants vivent toujours dans les Pyrénées-Atlantiques.

Gracianne décède en 1879 dans sa maison, à ce moment Jean se retire chez sa fille Marie à Lecumberry où il vivra jusqu’en 1898. Il avait 87 ans, un très bel âge pour un homme à cette époque.

Ahaxe-Alciette-Bascassan

Lors de leurs décès, l’enregistrement signale les héritiers et nous retrouvons trois enfants en Amérique : Jeanne, Jean et Bernard. Jeanne a dû naître entre 1846 et 1849 mais elle n’a pas été déclarée, cela n’était pas rare dans ces petits villages. Déjà les parents Jean Ampo et Gracianne Laco nés respectivement en 1811 et 1815, n’avaient pas été déclaré à l’état civil, lors de leur naissance. Pour se marier, il a fallu qu’un juge établisse un acte de notoriété dans lequel 4 ou 5 témoins certifient la filiation des parties.

Le départ

Immatriculation de Bernard Ampo

Jean Ampo né en 1849 est parti le premier en direction de Buenos Aires , il a pris le bateau Amélie en fin 1868 et on le trouve sur une liste d’émigrants venant de Bordeaux et arrivant à Buenos Aires le 25 février 1869, juste avant ses 20 ans pour échapper au service militaire ; quand il s’immatricule le 12 mai 1870 il est célibataire et exerce la profession de liquoriste.

Bernard Ampo partira plus tard à Montevideo, où il s’immatricule en 1882, il ne donne pas sa date de départ. Il est laboureur installé à Durazno. Sa famille a gardé ce certificat d’immatriculation.

Quant à Jeanne Ampo… les femmes étaient rarement immatriculées.

La vie en Uruguay

Source Geneanet Sebastien Travers

La famille de Jean Ampo (supposée)

Bernard devenu Bernardo vit donc à Durazno, département au centre de l’Uruguay, c’est une région peu fertile mais dont les grands espaces sont propices à l’élevage des bovins et des moutons dont on exploite surtout la laine. Il décède à Durazno en 1930 à 79 ans.

Bernardo épouse Filomena Doretea de los Santos née à Durazno, Le couple a trois fils :

  • Armando Juan (1890-1969)
  • Audemar Doroteo (1894)
  • Juan Bernardo (1900-1969)

Les trois enfants sont nés à Durazno où ils ont vécu jusqu’à leur décès, Les trois ont eu une descendance.

Ma correspondante est la petite fille de Armando, son grand-père maternel.

Avec l’aimable collaboration de Paola Rossano Ampo

Es para mi una alegria muy grande poder leer la información que me estás brindando.

Llevo más de 20 años intentando reconstruir mi origen. Lamentablemente no conocí a Mi abuelo (el hijo de Bernard Ampo) por ser el mayor y falleció cuando mi mamá tenía 18 años.

Estuve en el año 2015 por pocas horas solo de paso en San Jean Pied de Port con mucha ilusión de pisar la tierra de mi familia. No sabía que el lugar era Alciette por lo que tu información fue de mucha importancia.

Supongo que ya no existe el caserío de Belçarena ni familiares ahí. Pero de ser así me gustaría tener contacto con ellos.

1 réflexion sur « Ampo Bernard »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *