Hobinchet / Biscaïluz Dominica Estefania

Hasparren

Dominica dite Estefania Hobinchet est née à Hasparren en 9 décembre 1840, c’est la fille aînée du couple Jean Hobinchet et Marie Biscaïluz. Ces deux patronymes se trouvent avec plusieurs graphies différentes dans les registres : Hobinchet, Hobenchet, Obinchet, Robinchet, Biscaïlous, Biscaylus.

Estefania Hobinchet (supuesta)

Ce couple s’est marié en 1839 à Hasparren.

L’époux Jean Hobinchet a 27 ans, il est maçon, il habite la maison Jaufindoy, il est né à Mendionde mais actuellement ses parents David Hobinchet, charpentier et Catherine Erramondebehere ont déménagé à Hasparren.

L’épouse Marie Biscaïluz, est âgée de 21 ans, couturière, née à Hasparren en 1819, fille de feu Jeime (Jérôme) Biscayluz et de feue Marie Béhéran tous deux décédés à Hasparren.

L’acte de mariage signale que Marie a obtenu le consentement du Conseil de famille car elle n’a plus ni parents ni grands-parents. Les témoins du mariage sont un cordonnier, deux chocolatiers et un laboureur, professions classiques à Hasparren au milieu du XIXème siècle.

La famille Hobinchet est originaire de la région de Bonloc, Mendionde et ensuite Hasparren. A Bonloc, vers 1750, on trouve Jean Hobinchet exerçant la profession de durangier : métier consistant à tisser des étoffes grossières à partir de la laine des moutons, ce tissu servant à confectionner des capes.

Les parents de Jean Hobinchet sont décédés à Hasparren : David, le père, en 1862 à l’äge de 80 ans ; Catherine Erramoundebehere, la mère, en 1850 à 73 ans.

La famille Biscayluz est une famille de cordonnier d’Hasparren, habitant la borde Petrikondegia ; les parents de Marie : Jérôme Biscayluz et Marie Béhéran se sont mariés en 1808, ont plusieurs enfants mais en 1823, la famille a dû être victime d’une épidémie ou de la tuberculose car une enfant de 10 ans, Gratianne, est décédée le 7 novembre et le lendemain c’est la mère de famille Marie Béhéran qui est morte à son tour laissant 8 orphelins. Je ne trouve pas de remariage du père. Est-ce pour cela que presque tous les garçons de cette famille ont émigré en Uruguay ?

Le couple Jean Hobinchet et Marie Biscaïluz

Après leur mariage, ils ont eu une fille Dominica à Hasparren en 1840 puis ils ont choisi l’émigration vers l’Uruguay où une partie de leur famille était déjà installée. Ce n’est certainement pas la misère qui les a poussé car ils possédaient deux maisons Hobinchet et Etcheverria mais vers 1850 émigrer était un rêve, on partait vers une vie meilleure, vers un avenir plein d’espoir. On ne trouve pas de trace de leur départ mais il se situe entre 1841 et 1843.

Le couple s’installe à Durazno au centre de l’Uruguay dans une région de terres peu fertiles mais propice à l’élevage des moutons. C’est à Durazno que naissent d’autres enfants, frères et sœurs de Dominica :

  • Hobinchet Juana Estefania née en 1844
  • Hobinchet Juan en 1847 marié à Donata Silva
  • Hobinchet Juana en 1849 décédée à 8 ans
  • Hobinchet Juana Patricia en 1851
  • Hobinchet José Tomas en 1852 marié à Genovena Gonzalès
  • Hobinchet Luisa en 1854 mariée à Juan Barneche
  • Hobinchet Petrona Irene en 1856 mariée à Miguel Etchenique
  • Hobinchet Maria Roberta en 1859 mariée à Julian Erro
Le père Jean Hobinchet qui a quitté la France simple maçon a monté une entreprise de construction il est décédé en 1895 à 85 ans.
Décès Jean Hobinchet

« Fui descubriendo que Jean Hobinchet tuvo participación bastante activa en la comunidad de Durazno y su familia es reconocida allí. »

La vie de Dominica en Uruguay

Partie presque bébé d’Hasparren, elle a grandi à Durazno, aînée de ses frères et sœurs uruguayens. Le 8 décembre 1861, en l’église San Pedro, elle a épousé José Pintos d’origine brésilienne. Le couple a eu de nombreux enfants dont certains sont décédés avant d’avoir atteint l’âge adulte.

Mariage à Durazno, Uruguay, le 8 décembre 1861, entre José Pintos et Estefania Obinchet (Hobinchet)

Mariage Dominica Estefania Hobinchet

Je laisse à Claudia Adriana, le soin de vous conter son ascendance :

“Estefanía (Dominica), así se llamó en Uruguay, fue mi tatarabuela y lamento decir que no tengo fotografías…pero te adjunto acta de matrimonio religiosa de Estefania y Jose Maria. 

Después del matrimonio con José María Pinto Da Fonseca, Estefanía tuvo seis hijos, de los cuales tres fallecieron siendo muy pequeños como consta en los registros parroquiales en la Iglesia de San Pedro de Durazno:

Domingo Alvarez Pintos (nieto de Estefania Hobinchet Viscayluz)
  • Balbina Pintos, 1865/5-6-1868 (murió a los 3 años)
  • Carmen Pintos, 1865/12-7-1871 (murió a los 6 años)
  • Leandro Pintos, 1872/15-5-1880 (murió a los 8 años, único varón)
  • Josefina Eugenia Pintos, 13-11-1882
  • Cipriana Pintos, nacimiento 26-9-1862 (hay descendencia)
  • Juana Pintos, nacimiento 19-07-1870 (hay descendencia)
  • Permanecieron con vida Cipriana, Josefina Eugenia y mi bisabuela Juana.
  • No encontré nada de la vida de Josefina Eugenia, quizás haya fallecido muy joven.
  • Cipriana, según pude observar, no se casó y tuvo tres hijos que llevaron solo el apellido materno: Deolinda Sinforosa Pintos (nac. 9-6-1884) Julia Gregoria Pintos (nac. 22-4-1885) y Pedro Regalado Pintos (nac. 13-5-1894).
  • Juana Pintos (mi bisabuela) se casó con Félix Álvarez Serna y tuvo nueve hijos: Alvarez Pintos.
  • Buenaventura Esther en 1895 o 1896.
  • Lucia Severina en 1896 quien tuvo una descendencia prolífica.
  • José Rufino en1897.
  • Domingo José en 1898, mi abuelo, con descendencia.
  • Julia Blanca en 1901.
  • Manuela Gabriela en 1902.
  • Pedro Arturo (se casó y luego se divorció) en 1901.
  • Ecilda en 1903.
  • Ida en 1904.

Avec l’aimable collaboration de Claudia Adriana Álvarez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.