Larrieste Etienne

Saint-Médard

Par Beatriz Mercedes Larriestra

Etienne Larrieste est né le 31 décembre 1829 à St Médard, maison Réyen, en Béarn où il épouse Jeanne Romaine Lubet dont il aura quatre enfants : Jean né en 1853, Jean Baptiste en 1856, Berthe en 1863 et Romain en 1866. A la fin des années 1870 il est contraint de vendre ses propriétés car il s’est fortement endetté à cause de sa passion pour les courses de chevaux. La famille décide d’émigrer en Argentine mais je ne connais pas la date exacte du départ.

Son fils aîné Jean, fiancé à Cécile Dangoumau, reste en France et décédera à Castelner à quelques jours d’écart avec son frère Jean Baptiste décédé à Tres Arroyos en Argentine. Lire la suite

Escosteguy Charles

Saint Jean le Vieux

Texte écrit par Susana Guena épouse de Leo Escosteguy, arrière petit-fils de Pierre Escosteguy, fils de l’émigrant Charles Escosteguy (Traduit par Christiane Bidot-Naude)

Les Escosteguy émigrent de France (Saint Jean le vieux, Basses Pyrénées) vers l’Amérique du Sud à la seconde moitié du 19ème siècle. Aujourd’hui ils sont quelques uns répartis dans le Sud du Brésil, l’Uruguay et l’Argentine. La famille ESCOSTEGUY du Brésil a une page où est racontée l’histoire de leur arrivée (http://www.escosteguy.net/).

Selon les vérifications faites par un membre de la famille venu en France, quatre frères Escosteguy quittèrent St Jean le Vieux pour partir en Amérique : Pierre, Dominique, Charles et Michel. Lire la suite

La localité de Bernardo Larroudé

Bernardo Larroude fondé le 8 avril 1908 se situe dans la Pampa à l’endroit où les trois provinces : Buenos Aires, Cordoba et Pampa, se touchent ; à environ 500 km à l’est de Buenos Aires.

Touristiquement, le lieu est connu par ses eaux thermales exploitées dans un complexe thermal entouré de motels au milieu d’un parc agréable.

Le Bayonnais Bernard Larroudé n’a jamais habité le lieu ; des colons blancs sont venus s’installer sur ces terres vierges avec l’arrivée du chemin de fer. Le nom de Larroude fut donné à la gare puis au village ; il remplaça celui de « Santa Elvira Estacion Bernardo Larroudé ». Lire la suite

Larroudé Bernardo

Bayonne

Article écrit à l’occasion des festivités du centenaire de la localité de Bernardo Larroudé le 14 avril 2008 par Homero Gonzalez, journaliste du Diario la Arena de la province de la Pampa.

Ni consul, ni ingénieur ; qui était Bernardo Larroudé ?

Nous ne savons pas grand-chose de la vie de Bernardo Larroudé, sinon qu’il a été un pionnier du chemin de fer argentin. La plupart des bibliographies donnent des renseignements erronés mais un groupe de généalogistes enthousiastes et désintéressés ont collaboré à cette recherche et trouvé des aspects inconnus de celui qui a donné son nom à une localité de la Pampa. Lire la suite

Cadaillon Pierre Sylvain

Athos-Aspis

Cadaillon Pierre Sylvain est né à Athos-Aspis, canton de Sauveterre le 24 février 1851, c’est le fils de Jean Cadaillon forgeron, et de Marie Balette ; Pierre Sylvain, lui aussi forgeron, épouse Amélie Couteigt le 4 octobre 1883 à la Mairie de Athos Aspis. Amélie Couteigt, née aussi à Athos-Aspis, est la fille de Jean Couteigt et de Jeanne Teulé. De cette union naissent deux filles dans les années qui suivent : Jeanne Noëlie en 1884, Marie en 1886.

C’est à ce moment là que le couple Cadaillon- Couteigt émigre en Argentine ; le 5 décembre 1886 ils embarquent sur le bateau Equateur (liste Laplace) Sylvain a 35 ans, Amélie 25 et Marceline (Noëlie certainement 1 an) Marie âgée de seulement 1 mois restera en France où elle décédera à l’âge de 15 mois. Lire la suite

Hegouaburu Jean

Beyrie sur Joyeuse

Jean Hegouaburu est né le 3 février 1834 à Beyrie dans la maison d’Aphateberry. Il est fils de Jacobe, 24 ans, tisserand et de Françoise Bidegain 29 ans. C’est l’aîné de la famille, ensuite viendront Marie en 1837 et Martin en 1843.

Jacobe Hegouaburu et Françoise Bidegain se sont mariés à Beyrie le 26 février 1832. Les deux époux sont nés à Beyrie sur Joyeuse. Jacobe en 1808, fils de Jean Hegouaburu, tisserand, et de Jeanne Etcheçahar ; Françoise en l’an 13, fille de Jacques Bidegain et de Marie Aïçaguer. Les témoins du mariage sont les frères respectifs des époux : Arnaud Hegouaburu, 29 ans, et Arnaud Bidegain, 29 ans également, tous deux laboureurs. Lire la suite

Etchart Louis

Saint Jean le Vieux

Louis Etchart est né à Saint Jean le vieux dans la maison Haïçaguerria en 1888, fils de Marie Etchart, 27 ans, sans profession. Marie aussi était fille naturelle de Marie Etchart, 20 ans, déclarée par son grand-père Bernats Etchart, meunier au moulin d’en bas de la Madeleine.

Sur le registre militaire de Louis Etchart, sa mère habite bien à St Jean le vieux mais d’après sa fille, il a été élevé à Lasse, une enfance dure de petit berger mais il n’a jamais parlé de meuniers.

Louis fait son service militaire de 1909 à 1911, il obtient de l’armée un certificat de bonne conduite, bien précieux qui est encore gardé dans la famille. Dès le retour de l’armée, il émigre en 1911 en Californie, à Fresno chez Bidegaray. Lire la suite