Aguer Marianne

Espès-Undurein

« Mon amie Carlota est une Argentine de la bonne société de Buenos Aires * : psychothérapeute, professeur, épouse d’un médecin…
Elle ne sait rien des origines de sa famille, ou si peu de chose…à peine le nom de son arrière grand-mère née vers 1860, Marianne Aguer…
Elle sait aussi que Marianne Aguer est la fille de Pierre Aguer et de Marianne… dont le nom formé de quatre syllabes est illisible…
Voilà c’est tout…

Nous nous rencontrons en 2002 et depuis cette date elle devient obsédée par l’idée de retrouver ses ancêtres basques…
Mais, par où commencer ? Des Aguer au Pays basque, il y en a pratiquement dans tous les villages… Lire la suite

Latrille Jean-Roch (Maximo)

Pau

Marco Antonio Latrille vit à Iquique au nord du Chili. Lorsqu’il m’a contacté je venais de terminer l’histoire de Domingo Latrille parti de Pau dont un descendant vit en Australie et nous cherchions ce qu’était devenu le jeune frère Jean Roch ; par un de ces hasards incroyables je reçois un mail de Marco Antonio descendant de Jean Roch. Je pouvais compléter l’histoire familiale des Latrille de Pau.

Jean Roch Latrille naît à Pau en 1820, troisième fils de François Latrille et Marguerite Loustaunau. Dominique (Domingo) et Jean Roch (Maximo Roque) quittent le port de Bordeaux en 1838. Dominique a un passeport, pas son jeune frère. Chose assez courante, la photo n’existait pas et un passeport faisait double usage ainsi qu’un titre de transport servait souvent pour deux passagers. Lire la suite

Choy Jean

Barcus

Versión en español de este artículo : Choy Jean

Ana Lía Malbos Choy passionnée de généalogie a réussi grâce à ses recherches et à Facebook à réunir des « cousins » Choy vivant tous en Argentine, descendants du même couple Jacques Choy et Marguerite Bordachar mais ne se connaissant absolument pas.

La voici sur la photo (à droite) avec Fernanda, son époux et leur fils. Retrouver sa famille est toujours émouvant comme l’écrit Gabriel Choy, frère de Fernanda. « Personalmente estoy muy feliz y orgulloso de tener una línea de sangre tuya… Le mostré el árbol a mi familia con mucha emoción… vos nos despejaste todas las dudas!! » Lire la suite

Erriest Augustin

Saint Palais

Versión en español de este artículo : Erriest Augustin

Augustin Berthélemy ERRIEST (St Palais 1818-Saladillo 1883), son épouse Gracianne ORGAMBIDE (Uhart-Cize 1819-Barracas al Sur 1877) et leurs deux enfants : Bernard, né le 9 mai 1848 à Uhart-Cize et Catherine, née pendant le voyage en Argentine, sont arrivés au port de Buenos Aires le 16 décembre 1850 dans le trois mâts « Paris »

Il avait quitté le port de Bordeaux le 27 octobre 1849 à destination de Buenos Aires, ainsi que l’atteste la liste des entrées et sorties des navires conservée aux A.D. de la Gironde.

Augustin était forgeron et serrurier et ils se sont installés à Barracas al Sur, autrefois banlieue de Buenos Aires et aujourd’hui une ville appelée Avellaneda. Lire la suite

Latrille Dominique

Pau

Un article paraît dans la République des Pyrénées : Eduardo Owen de Sydney (Australie) cherche les descendants des frères Latrille Loustaunau de Pau.

Effectivement dans ma liste des relevés de passeports de Bordeaux figure Dominique Latrille de Pau parti en 1838 pour Valparaïso au Chili. Le lien est établi.

Dominique Loustau né à Pau le 23 février 1817 est le troisième fils de François Latrille, vitrier, et de Marguerite Loustaunau.

Le 30 Juin de l’an 1812 de L’Empire à Lacommande, canton de Lasseube, arrondissement d’Oloron sont comparus pour célébrer leur mariage François Latrille, vitrier, 25 ans fils légitime de Dominique Latrille, Maître vitrier à Oloron et de Marguerite Cazanave d’une part et d’autre part Marguerite Loustaunau, 25 ans, née hors mariage de Jean Loutaunau de Lacommande, présent et de Anne Bérot, absente mais consentente domiciliée à Pau, épouse de Silvestre Marcaune. Lire la suite

Darribère Pierre

Montagut

Pierre Darribère est né le 30 avril 1868 à Montagut dans le canton d’Arzacq, il est le fils de Pierre et de Marie Layris.

Pierre et Marie Layris, tous deux nés et domiciliés à Montagut se marient le 11 juin 1867. Pierre, né en 1832, est le fils de Jean Darribère et de Jeanne Castagnet de la maison Campagne ; Marie Layris, née en 1840, est la fille de Jean et de Marie Larrieste de la maison Laboire.

De ce couple naîtront cinq enfants : Pierre en 1868, Pierre en 1870, Jean en 1873, Pierre en 1879 et Marie en 1882. Lire la suite

Estrebou Eugène

Monein

«… J’ai vite senti qu’Adriana Messetta de Estrebou était passionnée de généalogie et qu’elle serait tenace dans sa recherche… C’est elle qui a reconstitué l’histoire des Estrebou d’Argentine… »

Les Estrébou vivent en Argentine, à Ituzaingo dans la province de Buenos Aires. Très fiers de leur origine française, Adriana et Jorge (46 ans) ont deux garçons de 15 et 17 ans qui ont reçu des prénoms français Michel et Denis. Michel et Denis sont appelés à transmettre le nom d’Estrebou en Argentine.

Lire la suite

Bide Jean

Les Aldudes

J’ai 50 ans et j’habite Olavarria en Argentine. Tout ce que je raconte dans ce texte est le fruit de différentes recherches et de ce que j’ai retenu de mon histoire familiale.

Mon intérêt pour la recherche de mes racines m’a été transmise par mon père qui entretint une relation étroite avec son grand-père l’émigrant Jean Bide.

Jean Bide, fils de Martin Bide, ébéniste, charpentier et de Marie Iribarne est né en 1855 au village des Aldudes, dans la vallée de Baïgorry du département des Basses Pyrénées.

En 1874, avant ses 20 ans, Jean Bide est parti vers l’Amérique du Sud pour ne pas faire l’armée qui à cette époque durait plusieurs années. C’est ce motif que l’on invoquait dans la famille mais est-ce le vrai ? il y avait aussi le manque de terres, la pauvreté …. Lire la suite

Bidot-Naude Jean-Pierre

Pontacq

Jean-Pierre Bidot-Naude est le 6ème des 11 enfants de Pierre Bidot-Naude et Victoire Claverie. Il nait à Pontacq en1827.

La famille Bidot-Naude a « du bien » : une propriété d’environ soixante hectares et une activité artisanale de fabrication et de commerce de capes de laine qui ne résiste pas longtemps à l’industrie naissante…

7 des 11 enfants du couple atteignent l’âge adulte, 5 filles et 2 garçons…

Jean, l’aîné hérite des terres. La première des filles se marie à Asson et bénéficie d’une dot. Les trois suivantes sont conduites par leur père au convent d’Igon …Quant à la dernière, Angéline, elle est destinée à rester à la maison pour soigner ses parents… Lire la suite

Musée de l’immigration à Buenos Aires

Il est connu sous le nom de « Hotel de los inmigrantes ». Construit au début du XXème siècle il a fonctionné jusqu’en 1953 puis il est devenu le Musée de l’immigration en 1995. Au débarquement des bateaux, les immigrants y étaient accueillis, logés, nourris, soignés jusqu’à ce qu’ils trouvent du travail.

 

« La mujer inmigrante fue la compañera incondicional de aquellos hombres que habían decidido cambiar la pobreza de su terruño por la promesa y esperanza de una vida mejor. »

Lire la suite