14 juillet en Argentine

Souvenirs de Cristina Julie Bethular Borgeaud (Français puis español)

Je veux partager avec tous les membres du groupe l’un des plus beaux souvenirs de mon enfance : la commémoration du 14 juillet qui était célébrée dans les années 1950 à Arrecifes, Provincia du Buenos Aires en Argentine.

J’étais petite et quelques souvenirs sont un peu vagues mais comme mes parents Armando Bethular et Julie Borgeaud, évoquaient souvent le sujet, ils restent gravés dans ma mémoire.

Mon grand-père Paul Bethular (1885-1954), fils de Jean Bethular, était à cette époque, le président de la Société Française de Arrecifes, et toute la famille, même celle de ma mère, des Suisses français, collaboraient et participaient à la fête.

Très tôt le matin les bombes résonnaient avec fracas, comme c’est la coutume les jours de fêtes dans tous les villages argentins, puis suivaient les réceptions officielles sur la place du village et à midi le grand banquet.

L’élégant salon du siège de la Société se remplissait de dames dans leurs toilettes d’apparat accompagnées des messieurs aussi sur leur trente et un. Les enfants batifolaient dans le jardin.

Sociedad Francesa de Arrecifes Discurso de Don Pablo Bethular- año 1952

Chaque dame était accueillie par mon grand-père, à qui il offrait une cocarde dans laquelle s’entrelaçaient les couleurs argentines et les couleurs françaises, et une fleur, qui à cette époque d’opulence argentine était une orchidée.

Je garde toujours dans mes «trésors » une de ces cocardes qui a appartenue à une mère.

Puis tous les convives entonnaient en chœur l’Hymne National Argentin, puis la Marseillaise. Mon grand-père Paul avait fait imprimer le texte français en phonétique pour que tous puissent partager la joie de chanter les hymnes.

Après nous dégustions les plateaux de canapés salés, les sucreries, les desserts, les tartes et les bouchées que mon grand-père faisait apporter des meilleures confiseries de Buenos Aires, c’était le moment le plus apprécié de nous, les enfants.

Ces célébrations grandioses ont continué sans interruption de longues années, après le décès de mon grand-père et ma famille qui était partie vivre loin de Arrecifes revenait chaque année pour la célébration du 14 juillet.

Depuis Pueblo Andino, dans la Province de Santa Fe, en Argentine, encore une fois :

VIVE LA FRANCE!

Cristina Julie Bethular Borgeaud

Quiero compartir con todos los miembros del grupo uno de los más hermosos recuerdos de mi infancia: la conmemoración que cada 14 de Julio se hacía en Arrecifes, Prov. de BuenAires, Argentina, por los años 1950 y tantos.

Yo era pequeña y algunas vivencias son borrosas, pero como mis padres Armando Bethular y Julia Borgeaud, siempre hablaban del tema, las he podido reconstruir.

Comisión directiva Sociedad Francesa de Arrecifes alrededor del año 1930 Abajo al centro Don Pablo Bethular

Mi abuelo Pablo Bethular (1885-1954) hijo de Jean Bethular, era por ese entonces presidente de la Sociedad Francesa de Arrecifes, y toda la familia, incluso la de mi madre, suizos franceses, colaboraban y participaban de la celebración.

Muy temprano se tiraban las consabidas bombas de estruendo, habituales en todos los festejos pueblerinos argentinos, luego las ofrendas oficiales en la plaza del pueblo y al mediodía el gran banquete: el elegante salón de la sociedad se llenaba de señoras con sus mejores galas y atildados caballeros. Los niños correteaban en el jardín.
Cada dama había sido recibida por el abuelo en persona, con una escarapela donde las cintas argentinas se entrelazaban con los colores de Francia y con una flor, que en épocas de bonanza era una orquídea.

Año 1987

Aún guardo entre mis tesoros una de esas escarapelas que perteneció a mamá.
Luego de entonar el Himno Nacional Argentino, La Marsellesa era cantada por todos los presentes. El abuelo Pablo había hecho imprimir la letra en francés y en una suerte de fonética como para que todos participaran de los himnos.
Luego de degustar los platos salados … ¡los dulces! Los postres, las masas y los bombones que el abuelo hacía traer desde las mejores confiterías de Buenos Aires y que eran nuestras preferidas.
Estos festejos continuaron sin interrupción por muchos años, aún después de fallecido el abuelo. Aún viviendo lejos de Arrecifes, mi familia viajaba cada año para la celebración.

Desde Pueblo Andino, Provincia de Santa Fe, Argentina, una vez más:

 ¡VIVA LA FRANCE!
Cristina Julia Bethular Borgeaud.

 

Autres Célébrations du 14 juillet en Argentine

Dans une famille

La famille Subiate est originaire d’Artigueloutan tout près de Pau. Installée à Buenos Aires depuis plus d’un siècle, elle perpétue joyeusement et fidèlement la tradition de la célébration du 14 juillet…

Ce jour-là, toute la famille se réunit… frères, sœurs, enfants, petits-enfants, cousins et neveux, se retrouvent à la finca dans leurs plus beaux atours…

On lève son verre à la France, les années fastes on boit du champagne, et tous en chœur, on chante la Marseillaise devant le drapeau français !

Dans une école (Photos envoyées par Martina Dané)

C’est le 14 juillet mais en Argentine c’est l’hiver, le ciel est gris. Nous sommes dans les années 80, tous ces petits élèves fréquentent « el Jardin Infantil Francès » qui correspond à une école maternelle où l’on parle le français.

Ce jour-là, personne n’oublie ses racines françaises ou son amour pour la France ; les parents sont venus pour assister à la célébration.Maîtresses et enfants ont gardé leur traditionnel uniforme scolaire. Le petit garçon de Martine Dané à l’honneur de tenir le drapeau français (un peu lourd) pendant que parents et enfants entonnent la Marseillaise.

 

14 juillet 2013 : Message reçu par l’AFUB de Montevideo.

14 juilliet – Fête Nationale
Bastille Day.
Un saludo especial en el recuerdo y vivencia de un pueblo que supo asumir responsabilidades. Hoy y siempre debe permanecer en mundo los deseos de conocer y reflexionar sobre estos hechos históricos. Un mensaje nos dan para derivar en un futuro mejor.
Saludo a los franceses, a sus descendientes y en particular al grupo de bearneses en Uruguay.
Saludan con todo respeto: Egardo Barthe y María Lapaglia

 

2 thoughts on “14 juillet en Argentine

  1. Sur la tombe de mon arrière grand père au cimetière de Bordeaux se trouve une plaque sur laquelle il est écrit Simon Pascal Ardouin fondateur de la Fête nationale française à Buenos Aires le 14 juillet 1867.
    Il a vécu avec son frère cadet plusieurs années à B A .
    En 1867 est né en Argentine mon grand père Henri.
    Je suis à la recherche de traces de ce 14 juillet 1867, peut être dans un journal local de l’ époque.
    Si vous pouvez m’ indiquer des pistes, je vous en remercie vivement.
    Francis ARDOUIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>