Etchart Louis

Saint Jean le Vieux

Louis Etchart est né à Saint Jean le vieux dans la maison Haïçaguerria en 1888, fils de Marie Etchart, 27 ans, sans profession. Marie aussi était fille naturelle de Marie Etchart, 20 ans, déclarée par son grand-père Bernats Etchart, meunier au moulin d’en bas de la Madeleine.

Sur le registre militaire de Louis Etchart, sa mère habite bien à St Jean le vieux mais d’après sa fille, il a été élevé à Lasse, une enfance dure de petit berger mais il n’a jamais parlé de meuniers.

Louis fait son service militaire de 1909 à 1911, il obtient de l’armée un certificat de bonne conduite, bien précieux qui est encore gardé dans la famille. Dès le retour de l’armée, il émigre en 1911 en Californie, à Fresno chez Bidegaray.

Sa fille Marie Etchart, 83 ans, vivant à San Quintin, Basse Californie au Mexique raconte ce que lui disait son père.  « Louis aurait perdu son père, mort à 29 ans, sa mère se serait remariée et comme son beau-père ne voulait pas le voir, une demi-sœur l’a élevé à Lasse » Les lettres conservées par Louis ont permis de rétablir un peu de vérité. Marie Etchart a émigré en Argentine à Juan de Garay dans la Province de Buenos Aires, elle s’est mariée avec Torrès et c’est leur fille Clara qui écrit à Louis. Cette Marie est-elle sa vraie mère où sa mère adoptive ? Elle fait écrire des lettres pleines de tendresse à son fils .

La vie de Luis qui a une époque a dû changer de nom et vivre sous l’identité Francisco Larralde, sera aussi dure que son enfance. Il a fait tous les métiers : berger, coiffeur, forgeron, charpentier et même passeur. D’un petit terrain planté de vigne, il tirait un peu de vin qu’il allait vendre à El Rosario près de la frontière mexico-californienne.

Luis a vécu en couple avec un Mexicaine, Sara Orduño, deux enfants sont nés : un garçon mort à 6 mois et Maria. Le couple s’est rapidement séparé et Luis a élevé seul sa fille qui aujourd’hui lui garde encore une profonde vénération. Elle raconte que son père travaillait très dur et économisait de l’argent pour l’emmener en France. A cette époque, il n’y avait pas de banque au village et Luis enterrait son magot qui un jour a été volé. Luis désespéré s’est mis à boire.

Maria s’est mariée très jeune et a eu 14 enfants dont 11 vivent toujours au Mexique.

Depuis son Mexique natal, Maria Etchart-Orduño, veuve Duarte, garde dans son cœur une grande admiration pour la France, patrie de son père bien-aimé.

(Propos recueillis auprès de Abigail Duarte, petite fille de Maria , vivant à San Quintin)

3 thoughts on “Etchart Louis

  1. gracias chiristiane bidot -naude, por la historia de mi abuela estoy muy agradecida es un logro gracias ati , esperando y se encuentre algun pariente de mi abuela que seria por parte de su tia Clara Torres de Ferreira MUCHAS GRACIAS, DIOS TE BENDIGA SIEMPRE ….

  2. Gracias Bygy.
    Voy publicar la historia en español para que se puede leer en Argentina donde viven los descendientes de Clara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>