Egyptien Gustave

Pau

Gustave-Fabien Egyptien est né à Pau en 1867 il est le fils de Eucher Egyptien et de Jeanne Marie Hourcade. Les parents se sont mariés à Pau en 1863. Egyptien n’est pas un patronyme courant dans notre région ainsi que le prénom Eucher. Ces nom et prénom lui ont été donnés par Madame André Supérieure de l’Hospice civil de Pau, le petit Eucher que l’on appelle Lucien dans la vie civile est un enfant abandonné dans le tour de l’hospice. Au XIX ème siècle, de nombreux enfants sont abandonnés soit par des mères célibataires soit par des familles nombreuses trop pauvres. La pauvreté n’a pas été la cause de l’abandon d’Eucher car il portait un bonnet de soie. Il a appris le métier de tailleur d’habits et il a fondé une famille avec Marie Hourcade, couturière, domiciliée à Pau, née à Maslacq.

A Maslacq, la famille Hourcade est typiquement béarnaise avec des noms à rallonge pour arriver à les distinguer des autres Hourcade. Le père est Jean Pierre Hourcade dit Mariette, maçon décédé à 50 ans, la mère est Marie Claverie Moulié dit Larroudé elle aussi décède à Maslacq à 67 ans.

Eucher dit Lucien Egyptien et Marie Hourcade ont 4 enfants : Mathilde en 1865, Gustave en 1867, Gaston en 1868 et Julie en 1870.

Seul Gustave émigrera, Gaston s’installe à Pau où naîtront ses trois filles : Hortense-Lucie-Jeanne en 1900, Marie-Odette-Emilienne en 1903 et Gracieuse-Yvonne-Alice en 1906.

 

La vie en Argentine

En septembre 1888, Gustave Fabien se fait immatriculer au Consulat dès son arrivée à Buenos Aires où il a débarqué en février de la même année.

Il s’est embarqué au port de Bordeaux sur le navire Orénoque, il est employé de commerce et apparemment il a déjà un emploi puisque Don Lacrampe l’accueille à son arrivée. Gustave a 21 ans, il a été dispensé de service militaire étant « aîné de veuve » c’est un jeune homme de 1,65 m (taille commune à cette époque) brun aux yeux noirs, il sait signer, et a une instruction primaire (niveau 3).

En 1904, Gustavo Egyptien épouse une Argentine Francisca Domecq. Le mariage a lieu a Azul, domicile de l’épouse, Gustavo vivait à Arroyo de los Huesos entre Tandil et Azul où il tenait un « almacen de ramos generales » (magasin où l’on trouve tout). L’époux a 37 ans, l’épouse 26. Francisca est née en Argentine de Urbano Domecq et Marie Bordes. Ces patronymes fleurent bon le Béarn, en effet quand je retrouve leur mariage en 1876 en Argentine : Urbano, 27 ans, est fils de Bernard Domecq et Jeanne Borezuson et Marie Bordes est fille de Pierre Bordes et Catherine Sainte-Marie.

Urbano est Jean François Domecq né en 1850 à Laàs.

Dans la famille on raconte qu’il avait traversé les Pyrénées à pied pour s’embarquer à Barcelone.

Le couple s’installe à Azul, lieu d’émigration de nombreux béarnais ; Gustavo est toujours dans le commerce, tout d’abord dans une « sombrereria » fabrique et vente de chapeaux puis dans un « almacén »

Six enfants naissent: Roberto en 1905, Carlos-Gustavo-Luciano en 1907 décédé à un an; Eduardo-Pedro en 1908 qui meurt à la naissance; Amelia-Maria-Hortensia en 1909, Hilda en 1912 et Gustavo-Enrique en 1915, le père de ma correspondante.

Gustavo vit en Argentine, son frère Gaston à Pau en France mais les liens entre les deux frères restent étroits : Gaston sera le parrain du fils aîné et son épouse la marraine du dernier. Bien sûr ils ne feront pas le voyage en Argentine et seront remplacés mais cela montre l’attachement des deux frères.

Raquel et sa sœur Mercedes recherchent leurs racines françaises pour écrire quelques pages qu’elles laisseront à leur descendance. Elles sont filles de Gustavo-Enrique Egyptien er Elisa Raquel Peire.

Avec l’aimable collaboration de Raquel Egyptien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>