Ichoust Pierre / Etchemendigaray Jeanne

Lichans-Sunhar / Bustince-Iriberry

Pierre Ichoust est né à Lichans commune du canton de Tardets le 30 janvier 1837, il est le fils de Pierre Ichoust et de Anne Onabéhère. Ses parents se sont mariés à Lichans le 23 juin 1830, l’époux Pierre Ichoust est âgé de 24 ans, fils de Simon Ichoust et de Anne Althabe, propriétaires à Lichans ; l’épouse Anne Onabéhère a 31 ans elle est née à Sunhar, fille de feu Jean Onabéhère et de Marianne Miramont, aussi propriétaires à Sunhar. Les deux communes de Lichans et Sunhar seront regroupées en 1843 pour former celle de Lichans-Sunhar. De ce couple naîtront 8 enfants dont 2 décèderont en bas âge la même année 1836 ; 3 garçons émigrèrent et une fille en 1894 dont on ne donne pas le prénom. Ne trouvant pas le décès des parents au Pays Basque, je pense qu’eux aussi sont partis. Les enfants sont : Marie née en 1831 décédée à 5 ans, Pierre née en 1833 émigré en 1853 ; Arnaud né en 1835 décédé à 22 mois ; Pierre né en 1837 émigré en 1851 à 14 ans ; Marie née en 1841 ; Jean né en 1844 émigré à Montevideo et Marianne née en 1845. Jeanne Etchemendigarayest la fille de Pierre Etchemendigaray et de Jeanne Erramoundebéhère ou Erramounbehere (en Uruguay Ramonbehere). Ce couple s’est marié en 1830 à Bustince Iriberry, canton de St Jean Pied de Port, l’époux a 31 ans, il est natif de Jaxu, fils de Guillaume Etchemendigaray et de Jeanne Urruxu ; l’épouse Jeanne Erramundebéhère est née à Suhescun, fille de Jean Erramundebehère et de Jeanne Arancet. Ce couple est métayer donc il se déplace de village en village selon les baux qu’il obtient. Leurs enfants sont Guillaume né à Bustince en 1832 qui émigre en Uruguay où il fonde une famille qui ensuite part en Argentine ; Marie en 1833 ; Jean en 1835, les deux à Bustince, Marie en 1837 à Ispoure, une autre Marie en 1839 à St Michel… Jeanne doit être une cadette née dans un autre village autour de Saint Jean Pied de Port.

En Uruguay

Pierre Ichoust et Jeanne Etchemendigaray se sont mariés en Uruguay et ont eu des enfants dont Marie née le 1er juin 1866. Marie, épouse de Joaquin Olivero, est décédée en 1964 en Uruguay. Elle est la grand- mère de Julio, un Uruguayen qui recherche ses racines françaises.

Le nom Uruguay vient du guarani. Bien que sa signification ne soit pas très claire, Félix de Azara affirma que ce nom désigne un petit oiseau nommé el urú qui vit sur les rives du fleuve Uruguay (qui signifie lui-même-alors « rivière du pays de l’urú » — río del país del urú). Néanmoins, l’un des accompagnateurs d’Azara donna une autre version en disant que le mot Uruguay se divise en deux parties : uruguá signifiant « escargot », et le ï signifiant rivière, la traduction serait donc « rivière des escargots » (río de los caracoles). Enfin, le poète Juan Zorrilla de San Martín a interprété le mot d’une troisième façon, comme le « fleuve des oiseaux peints » (río de los pájaros pintados). L’histoire de ce pays commence réellement avec celle du peuple Guaraní et des Charrúas. Ces derniers étaient le groupement le plus nombreux et le plus organisé. Jugés inassimilables, leur annihilation fut décidée peu après la déclaration d’indépendance du pays vers 1830. (Wikipedia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>