Labasse Bernard

Lagor

Bernard Labasse est né à Lagor le 4 juin 1843. Il est le fils de Jean Labasse, laboureur et de Marie Lacomme. Les Labasse étaient propriétaires d’une ferme de 11 hectares, ce qui est important pour le Béarn où la plupart des fermes étaient entre 7 et 9 hectares. Bernard était le seul garçon de la fratrie il avait trois sœurs : Marie née en 1839, Anne en 1846 et Elisabeth en 1849. Il a seulement 10 ans quand sa mère Marie Lacomme décède en 1853. Son père Jean ne se remarie pas, il reste seul avec ses quatre enfants et son vieux père Pierre qui décèdera en 1865 à près de cent ans.

Lagor ayant conservé des recensements de population, on peut suivre l’évolution de cette famille.

Bernard a tiré un bon numéro, il est exempté de service militaire mais dès 1861, il est absent de la maison Labasse c’est certainement son premier voyage en Argentine ; et il en fera bien d’autres.

En 1867, Bernard a 23 ans, il épouse Jeanne Artigouha, 19 ans, née à Ogenne Camptort en 1848, fille de Jean Artigouha et de Jeanne Bordenave . La jeune mariée vient s’installer dans la maison Labasse, comme c’était la coutume. Une petite fille, Jeanne, voit le jour en 1868 ; puis Bernard repart en Argentine, il voyage sur le navire Cleopâtre, au départ de Bordeaux, et il s’immatricule à Buenos Aires en 1870 avec la profession de cocher.

De 1873 à 1880, Bernard vit à Lagor avec son épouse et des enfants naissent : Marie en 1874 qui décède bébé, une autre Marie en 1875, Bernard en 1876, Pierre en 1878, Marie Jeanne en 1879 et Marthe Marie en 1881, bébé qui décède à deux mois. En 1881, à la naissance de la fillette, Bernard n’est plus à Lagor, il est reparti à Buenos Aires selon l’acte de naissance.

En 1881, la maison Labasse n’a plus d’hommes adultes, le grand-père Pierre est mort en 1865, le père Jean en 1879 ; Jeanne est seule avec ses 5 enfants : Jeanne 13 ans, Marie 6 ans, Bernard 5 ans Pierre 4ans et Marie Jeanne 2 ans.

Entre 1881 et 1886, Bernard fait un autre voyage, il emmène sa fille aînée Jeanne d’une quinzaine d’années en Argentine et la laisse là-bas ; puis un autre voyage au début 1886 avec la petite Marie née en 1875 qui prend définitivement la route de l’Argentine. Jeanne Artigouha décède en octobre 1886 ; elle n’a que 39 ans. Sa vie a dû ressembler à un enfer, son mari toujours en Argentine et emmenant chaque fois le plus âgé des enfants. Bernard est en Argentine, Jeanne est décédée, les 3 enfants de 10 à 7 ans sont seuls dans la maison Labasse ; certainement assistés par les grands parents maternels.

Bernard rentre en France, règle la succession de sa femme le 3 mars 1887 et se remarie le 17 mars 1887. Il repart aussitôt en Argentine en emmenant sa dernière fille Marie-Jeanne 7 ans ; mais cette fois-ci l’épouse part avec lui ; seuls restent à Lagor les deux garçons Bernard 11 ans et Pierre 10 ans. En 1887, lors de son remariage à Lagor Bernard a 43 ans, il épouse une cousine au second degré Elisabeth Labasse-Lapassade âgée de 21 ans. Bernard et Elisabeth s’installent à Rosario dans la provincia de Entre Ríos où naîtront leurs 8 enfants. La ville de Rosario, 3ème ville argentine, est située sur les rives du fleuve Paraná.

Au cours de sa vie, Bernard Labasse apparaît comme une personne dénuée de sentiments et de sens moral. Lors de la succession de son père Jean, il déclare qu’il ne sait pas où sont ses sœurs alors qu’elles vivent aussi en Argentine dont l’une Elisabeth dans la même provincia que lui sur l’autre rive du fleuve Paraná.

 

Que deviennent Bernard et Pierre ?

En 1897, Pierre part aussi en Argentine à Rosario chez son père puis à Buenos Aires ; lors de son immatriculation quelques mois après son arrivée, il est boulanger et vit avec sa tante Marie et son cousin Juan.

Bernard ne quittera jamais Lagor ; par son dossier militaire, on apprend qu’il est « idiot et bégue ». Les anciens de Lagor se souviennent d’un homme vivant seul dans la maison Labasse, maintenant en ruines, et qui décède vers 1950.

 

Que sont devenues les sœurs de Bernard Labasse ? Les trois ont émigré en Argentine.

Elisabeth : Dans le recensement de 1869, elle est mariée avec Pascual Pescía et vit à Paraná dans la Provincia de Entre Ríos. Une sœur vit avec elle on l’appelle Mononina Labasse ; en Argentine on donne le surnom Mononina pour dire qu’une jeune fille est belle et gracieuse, il s’agit certainement de Anne. Ensuite Elisabeth et Pascual s’installent à Victoria toujours dans la Provincia de Entre Ríos où ils ont 7 enfants.

Anne ou Mononina. En 1871, Elisabeth est venue à Lagor avec sa fille aînée Jeanne de 2 ans et un bébé Antoine 10 mois qui est déclaré son filleul. Ce bébé est certainement l’enfant de Anne qui est soit décédée en couches soit lors du voyage en bateau. Qu’est devenu Antoine? aucune trace.

Marie. En 1869, elle est cuisinière à Buenos Aires. En 1895, elle est veuve depuis 18 ans et vit avec son fils Juan Labasse de 17 ans né en Argentine et boulanger.

 

La descendance de Bernard Labasse en Argentine

Toute la descendance est en Argentine autant celle des enfants de Jeanne Artigouha nés en France que de ceux d’Elisabeth (Maria en famille) nés en Argentine. Bernard a eu 15 enfants dont 13 ont atteint l’âge adulte. Sa dernière fille est née lorsqu’il avait 63 ans.

Les enfants de Jeanne Artigouha

  • Jeanne née en 1868 a épousé Pedro Bordenave en 1888 en Argentine
  • Marie née en 1875 a épousé Jean Baptiste Milessi ou Milezzo en 1892 ; une partie de la descendance est revenue dans le sud-est de la France.
  • Bernard pas de descendance
  • Pierre : on ne sait pas
  • Marie-Jeanne née en 1879 a épousé Damian Gonzalez

Les enfants d’Elisabeth Labasse-Lapassade (Maria)

  • Juana Maria Felicia baptisée en 1888 : on ne sait pas
  • Margarita Maria baptisée en 1889 épouse Juan Jose Prado en 1911
  • Pedro Bernardo baptisé en 1890 : on ne sait pas
  • Aristodema baptisée en 1893 épouse José Binello en 1921
  • Felipe Bautista né en 1894 : on ne sait pas
  • Juan Bautista baptisé en 1897 épouse Elena Scandelli en 1823
  • Oscar Octavio né en 1899 épouse Isabel Adanero en 1926
  • Maria Ilda née en 1906, décédée en 1967. C’est sa descendance qui cherche ses racines béarnaises.

 

(Recherches faites avec l’aide de Andrea Marenghini de Rosario en Argentine. Photos de André Arriau et du Net)

2 thoughts on “Labasse Bernard

  1. il s agit de ma branche argentine : lourteig 8 ieme generation
    j ai retouve ana- adela milesy
    tres interessant je crois que je ai d autres details concernant les 8 enfants nés en argentine

  2. Bonsoir Christiane
    Je sais que Ana Adela Milesy est rentrée en France car quelqu’un du sud est de la France a questionné une association de généalogie à propos de cette personne , est-ce vous ?
    J’ai été contactée par une Argentine qui me disait soigner un descendant de la famille Labasse par psychogénéalogie , c’est à la mode .
    Nous avons correspondu un certain temps puis je n’ai plus eu de nouvelles ni d’elle ni de son patient ni du résultat du traitement .
    Etes-vous descendante de Ana Adela Milesy ? Je suis intéressée par ce que vous savez , je l’ajouterai à l’histoire familiale
    Bien cordialement
    Christiane Bidot-Naude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>