Parrou Jean-Joseph / Anne Balette-Pape

Arrens 65 / Pontacq 64

Anna et son oncle Dominique Parrou

Jean Joseph Parrou est né à Arrens le 23 juin 1863 de Pierre Parrou, 27ans, cultivateur à Arrens et de Cazajous Marianne, 33ans. Il est encore présent à Arrens sur le dénombrement de 1886.

Anne Augustine Balette Pape est née à Pontacq le 01/06/1866 de Raymond Balette, 48ans, propriétaire à Pontacq et de Marie Méliande ménagère (42ans).

Anne Balette avait eu un enfant naturel, Albert, né le 14/12/1887 à Pontacq et décédé le 06/10/1888 à Pontacq.

Agé de 24 ans, Jean Joseph Parrou, berger, domicilié à Arrens, se marie le 8 mai 1888 à Pontacq avec Anne Augustine Balette Pape âgée de 21 ans, sans profession, domiciliée à Pontacq.

Le 02/03/1889, le couple donne naissance à MarieLouise Parrou, née à Pontacq. Départ vers Buenos Aires en Argentine. Date (inconnue). A l’arrivée en Argentine ils se consacrent à l’élevage de moutons sur la propriété « le Gualicho » près de Choele Choel dans le Rio Nègre.

Le 24/05/1892, le couple donne naissance à Luis à Ayacucho. Puis, le 18/10/1893, naissance de Josefina le 02/01/1897, naissance de Rosalia ; le 22/06/1900, naissance de Joseph, à Villarino (Buenos Aires) ; le 10/03/1902, naissance d’Anna, à Meli Cura et enfin, le 06/08/1905, naissance de jumeaux Pedro (Perico) et Amelia, à Pichi Mahuida.

A la naissance des jumeaux, Anne Balette décède à Pichi Mahuida (Rio Negro).

Jean Joseph fait appel à son frère Parrou Dominique né en 1867 à Arrens, douanier et époux de Marie Abadie (x 24/01/1903) de Gaillagos.

Lorsque Dominique arrive en Argentine, Jean Joseph est mort lui aussi, le 30/01/1906, dans une maison de pension à Bahia Blanca, rue Darwin. Pourquoi se trouvait-il là ? Ses descendants ne le savent pas exactement. Mais, suivant Rubén Parrou : « à mon père (Lino Parrou) sa mère (Dosolina Benassi, belle-fille de Jean Joseph) lui racontait qu’il était mort de tristesse ».

En 1906, les orphelins ont : Marie-Louise, 17a ; Luis, 14a ; Josefina Clara, 13a ; Domingo, 12a ; Rosalia, 9a ; Joseph, 6a ; Anna, 4a ; Pedro et Amelia, 6m.

Joseph et Anna sont ramenés en France par Dominique Parrou. Les plus grands n’ont pas voulu suivre « et se sont cachés dans un bois de la montagne ».

Après avoir été élevé à Arrens par une tante, JeanneMarie Parrou épouse de Paul Cazaux, Joseph se mariera avec Louise Gauze et fondera famille à St Vincent près de Pontacq.

Anna se mariera avec Jean Pierre Anthian, douanier originaire de Ségus et s’établira à St Jean de Luz.

Joseph Parrou et Louise Gauze seront à la tête d’une nombreuse famille à St Vincent

Quel a été le sort des enfants restés en Argentine ? Pedro a été élevé par Joseph Cazajous et son épouse Ustariz Régina (originaire d’Arizcoun – Espagne). Ils tenaient un commerce à Zorilla près de Choele Choel. Rappelons que Joseph Parrou était cousin germain de Jean Joseph Parrou. Quant à Amelia, elle a été élevée par sa sœur aînée Marie-Louise qui avec Joseph Cazajous s’occupait de Luis, Josefina Clara, Domingo et Rosalia.

Christian Parrou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>