Parrou Jean-Joseph / Anne Balette-Pape

Arrens 65 / Pontacq 64

Anna et son oncle Dominique Parrou

Jean Joseph Parrou est né à Arrens le 23 juin 1863 de Pierre Parrou, 27ans, cultivateur à Arrens et de Cazajous Marianne, 33ans. Il est encore présent à Arrens sur le dénombrement de 1886.

Anne Augustine Balette Pape est née à Pontacq le 01/06/1866 de Raymond Balette, 48ans, propriétaire à Pontacq et de Marie Méliande ménagère (42ans).

Anne Balette avait eu un enfant naturel, Albert, né le 14/12/1887 à Pontacq et décédé le 06/10/1888 à Pontacq.

Agé de 24 ans, Jean Joseph Parrou, berger, domicilié à Arrens, se marie le 8 mai 1888 à Pontacq avec Anne Augustine Balette Pape âgée de 21 ans, sans profession, domiciliée à Pontacq.

Le 02/03/1889, le couple donne naissance à MarieLouise Parrou, née à Pontacq. Départ vers Buenos Aires en Argentine. Date (inconnue). A l’arrivée en Argentine ils se consacrent à l’élevage de moutons sur la propriété « le Gualicho » près de Choele Choel dans le Rio Nègre.

Le 24/05/1892, le couple donne naissance à Luis à Ayacucho. Puis, le 18/10/1893, naissance de Josefina le 02/01/1897, naissance de Rosalia ; le 22/06/1900, naissance de Joseph, à Villarino (Buenos Aires) ; le 10/03/1902, naissance d’Anna, à Meli Cura et enfin, le 06/08/1905, naissance de jumeaux Pedro (Perico) et Amelia, à Pichi Mahuida.

A la naissance des jumeaux, Anne Balette décède à Pichi Mahuida (Rio Negro).

Jean Joseph fait appel à son frère Parrou Dominique né en 1867 à Arrens, douanier et époux de Marie Abadie (x 24/01/1903) de Gaillagos.

Lorsque Dominique arrive en Argentine, Jean Joseph est mort lui aussi, le 30/01/1906, dans une maison de pension à Bahia Blanca, rue Darwin. Pourquoi se trouvait-il là ? Ses descendants ne le savent pas exactement. Mais, suivant Rubén Parrou : « à mon père (Lino Parrou) sa mère (Dosolina Benassi, belle-fille de Jean Joseph) lui racontait qu’il était mort de tristesse ».

En 1906, les orphelins ont : Marie-Louise, 17a ; Luis, 14a ; Josefina Clara, 13a ; Domingo, 12a ; Rosalia, 9a ; Joseph, 6a ; Anna, 4a ; Pedro et Amelia, 6m.

Joseph et Anna sont ramenés en France par Dominique Parrou. Les plus grands n’ont pas voulu suivre « et se sont cachés dans un bois de la montagne ».

Après avoir été élevé à Arrens par une tante, JeanneMarie Parrou épouse de Paul Cazaux, Joseph se mariera avec Louise Gauze et fondera famille à St Vincent près de Pontacq.

Anna se mariera avec Jean Pierre Anthian, douanier originaire de Ségus et s’établira à St Jean de Luz.

Joseph Parrou et Louise Gauze seront à la tête d’une nombreuse famille à St Vincent

Quel a été le sort des enfants restés en Argentine ? Pedro a été élevé par Joseph Cazajous et son épouse Ustariz Régina (originaire d’Arizcoun – Espagne). Ils tenaient un commerce à Zorilla près de Choele Choel. Rappelons que Joseph Parrou était cousin germain de Jean Joseph Parrou. Quant à Amelia, elle a été élevée par sa sœur aînée Marie-Louise qui avec Joseph Cazajous s’occupait de Luis, Josefina Clara, Domingo et Rosalia.

Christian Parrou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *