Abadie Jacques Henri

Cauterets 65

Plusieurs de mes histoires racontent l’émigration de jeunes gens de conditions modestes quittant les travaux des champs, avec la famille Abadie de Cauterets nous abordons une émigration d’une famille bourgeoise, économiquement aisée car possédant un moulin et une boulangerie florissante à Cauterets dont le fondateur est Paul Abadie.

En 1844, Paul Abadie, boulanger, âgé de 46 ans, né à Poumarous, fils de Marcel Abadie et de Jeanne Marie Dulac, tous deux décédés ; épouse Elisabeth Lanne, couturière, âgée de 24 ans, née à Beaucens, fille de Louis Lanne tailleur et de Marie Lafon Lacassagne.

Ce couple habite le moulin de Lapeyre Cadéac dans la Rue des Moulins, il s’agit de moulins à eau car Cauterets au pied du mont Vignemale est le pays de l’eau : lac de Gaube, cascades du pont d’Espagne …mais aussi des eaux thermales soignant différentes pathologie : rhumatologie, voies respiratoires … et dont les cures en firent la renommée et la richesse. Lire la suite

Cassou Pascal / Labory Catherine

Jurançon

Hilda, petite fille de Pascal Cassou et grand-mère de Daniela

Jurançon et sa région ne sont pas une terre d’émigration, mais Pascal Cassou et Catherine Labory ont tout de même choisi de partir au Chili. Pascal était tonnelier, Jurançon est un pays de vignobles, le Chili est aussi réputé pour ses vins ; y a-t-il un lien c’est possible mais nous ne le savons pas ?

Pascal Cassou et Catherine Labory ou Laborie se sont mariés en 1865 à Jurançon ; Pascal, 24 ans, est né à Cadillon, fils de Baptiste Cassou Arridehart et de Catherine Elisabeth Lacaze

Catherine Labory, 21 ans, née à Jurançon fille d’Ignace Labory, menuisier et de Marie Cazet.

Le couple s’installe à Jurançon et la famille s’agrandit : Marie née en 1866 qui décède à trois ans, Marie Amélie en 1869 qui décède l’année suivante, Charles en 1870, Savin en 1871, Julien en 1874, Damien en 1878 et Antoine en 1880. Lire la suite

Lauga Grégoire

Lichos

Trois enfants de Grégoire : Gregorio, Inés y Daniel (1940)

Grégoire Lauga est né le 2 mars 1882 à Lichos, fils d’Arnaud et Marie Gouaillardet. Contactée par une descendante de Jean Pierre, j’ai déjà raconté l’histoire de la famille Lauga sur mon blog.

Réformé lors du Conseil de révision, Grégoire Lauga travaille chez d’Abbadie à Ithorrots puis à Domezain mais rêvant d’un meilleur avenir il s’embarque pour le Chili en 1906 et s’installe à Valparaiso. Grégoire est le second fils avec Jean Pierre à avoir fondé une famille au Chili. Martin Lauga né en 1889 a émigré en Argentine mais il rentre en Béarn au bout de quelques années ; Jean Louis Lauga né en 1894 émigra aussi en Argentine mais victime de son devoir patriotique il rentre de Buenos Aires en 1915, est envoyé au front où il est tué six mois après. Lire la suite

Lauga Jean Pierre

Lichos

Jean Pierre Lauga est né le 1er Juillet 1886 dans la maison Lauga Hourcade du village de Lichos, canton de Navarrenx. Lichos est un tout petit village qui actuellement ne compte que 139 habitants. Jean Pierre est le sixième enfant des douze du couple Arnaud Lauga et Marie Gouaillardet.

Arnaud, le père est charpentier comme l’était aussi son père. En 1869, il se maria avec Micheline Agoutborde ; en 1870, ils eurent un fils Jacques mais Micheline mourut quelques mois après et Jacques décéda aussi en 1880 à l’âge de 10 ans. Lire la suite

Latrille Alvarado

Pau (64) – Iquique (Chili)

Emilio Máximo Latrille Alvarado (21 de julio de 1878-16 de agosto de 1906), hijo de Máximo Roque Latrille Loustauneau y Juana Alvarado.

Busqueda de Edouardo Owen.

Después de haber ubicado en “FamilySearch.org”, el Registro de Matrimonio de Emilio Máximo Latrille Alvarado con Mariana Cruz Quispe, que se llevara a efecto en Gatico el 4 de Noviembre de 1867, donde “Máximo Roque Latrille” (nacido Jean Roch Latrille Loustaunou en Pau, Francia, en 1820) figura como el padre del novio y Juana Alvarado como su madre y de haber recibido la copia del Certificado de Matrimonio del Obispado de Antofagasta que me enviara mi sobrino Marco Antonio Latrille, está claro que el hermano menor de Dominique (Domingo) Latrille Loustauneau (Loustaunou) dejara descendientes en Chile.

 

Su hijo, Emilio Máximo Latrille Alvarado llegó a tener nueve hijos con su esposa Mariana Cruz Quispe. Lire la suite

Barroilhet Charles François

Bayonne

Charles François Barroilhet est né à Bayonne le 21 fructidor an 12 (1804) fils de Pierre Barroilhet, carrossier et de Marie Pèche, domiciliés au 18, place de la Liberté.

C’est le septième enfant des onze de ce couple.

Charles François émigra très jeune vers l’Amérique latine, nous n’avons pas de trace de son départ mais en 1827 il est mentionné résidant à Lima au Pérou dans la revue « Los Ciudadanos franceses y francesas en la República del Perú ». Charles François Barroilhet est membre fondateur de la Société Française de Bienfaisance de Lima.

Nous ne savons pas quel était son niveau d’études en France mais autodidacte ou érudit il fut l’auteur de nombreux ouvrages : Lire la suite

Meillon François

Pau

A la fin du XIX siécle, la famille Meillon vit à Pau. Pierre Meillon est tailleur d’habits et commerçant, son épouse Marie Darrigrand sans profession. Le 29 brumaire an X de la République Française(1801), Pierre Meillon, aîné, 24 ans, né à Pau en 1777 , fils de François Meillon, tailleur d’habits et de Marie Baritot, épouse Marie Darrigrand. Marie Darrigrand, 21 ans, 3ème cadette, née à Moumour en 1792 fille de Etienne Darrigrand, huissier et de Marie Lapeyrette dite Hortis .

L’épouse venait de la bonne bourgeoisie béarnaise, elle reçoit 1 000 francs de dot ; somme importante. Le couple s’installe donc à Pau où naîtront leurs 14 enfants :

1802 : François Osmin qui décède à un mois Lire la suite

Latrille Jean-Roch (Maximo)

Pau

Marco Antonio Latrille vit à Iquique au nord du Chili. Lorsqu’il m’a contacté je venais de terminer l’histoire de Domingo Latrille parti de Pau dont un descendant vit en Australie et nous cherchions ce qu’était devenu le jeune frère Jean Roch ; par un de ces hasards incroyables je reçois un mail de Marco Antonio descendant de Jean Roch. Je pouvais compléter l’histoire familiale des Latrille de Pau.

Jean Roch Latrille naît à Pau en 1820, troisième fils de François Latrille et Marguerite Loustaunau. Dominique (Domingo) et Jean Roch (Maximo Roque) quittent le port de Bordeaux en 1838. Dominique a un passeport, pas son jeune frère. Chose assez courante, la photo n’existait pas et un passeport faisait double usage ainsi qu’un titre de transport servait souvent pour deux passagers. Lire la suite

Latrille Dominique

Pau

Un article paraît dans la République des Pyrénées : Eduardo Owen de Sydney (Australie) cherche les descendants des frères Latrille Loustaunau de Pau.

Effectivement dans ma liste des relevés de passeports de Bordeaux figure Dominique Latrille de Pau parti en 1838 pour Valparaïso au Chili. Le lien est établi.

Dominique Loustau né à Pau le 23 février 1817 est le troisième fils de François Latrille, vitrier, et de Marguerite Loustaunau.

Le 30 Juin de l’an 1812 de L’Empire à Lacommande, canton de Lasseube, arrondissement d’Oloron sont comparus pour célébrer leur mariage François Latrille, vitrier, 25 ans fils légitime de Dominique Latrille, Maître vitrier à Oloron et de Marguerite Cazanave d’une part et d’autre part Marguerite Loustaunau, 25 ans, née hors mariage de Jean Loutaunau de Lacommande, présent et de Anne Bérot, absente mais consentente domiciliée à Pau, épouse de Silvestre Marcaune. Lire la suite