Castillou Joseph / Joe

Oloron-Sainte-Marie

Joseph Castillou est né à Oloron le 25 novembre 1857, c’est le cinquième des dix enfants de Jean Castillou-Bartet et de Claire Louise-Senders ; le couple habitait le quartier du Bager, région située entre les gaves d’Aspe et d’Ossau. Ce quartier était indivisis entre les communes de Lurbe, Oloron et Eysus on peut trouver des actes dans les trois communes.

Jean Castillou et Claire Louise se sont mariés à Lurbe en 1850 ; Jean, 29 ans, né à Asasp, fils de Pierre Castillou et de Jeanne Goussier ; Claire, 23 ans, née à Lurbe, fille de Jacques Louise-Senders et de Marie-Anne Laborde. Le couple s’installe dans la ferme de la famille Louise et la famille s’agrandit. Lire la suite

Caux Jean « Cataline »

Béarn /Catalogne

Contactée par Jean Marc Roger, un Français vivant temporairement à Vancouver, je me suis passionnée pour ce personnage. C’est bien un personnage puisque dans son pays d’adoption, la Colombie Britannique à l’ouest du Canada, un documentaire « Légende de Cataline » a été tourné en 2002 par la réalisatrice et productrice Sylvie Peltier.

Il est courant que les émigrants soient appelés par leur origine « el vasco » « el gallego » donc « Catalin » doit être « Catalan » avec l’accent canadien.

On le dit né à Oloron mais après vérification de l’état-civil de cette commune et de toutes les communes de l’arrondissement, cela est faux. Deux raisons à cette erreur : le fait qu’un enfant Caux soit né à Oloron en 1821 décédé 3 ans après, et surtout la rencontre au Canada entre Jean Caux et Joseph Castillou, ce dernier vraiment Oloronais. Lire la suite

Minaberriet Antoine

Lecumberry

Antoine Minaberriet est né à Lecumberry, canton de St Jean Pied de Port, le 5 février 1832, il est le huitième et dernier enfant de Louis Minaberriet et de Gratianne Amestoy. Louis Minaberriet et Gratianne Amestoy ont dû se marier très jeunes mais les archives de Lecumberry ont des lacunes à cette période. Leur descendance a été nombreuse : Samson en 1809, Michel en 1810, Marie en 1814, Marie en 1817, Catherine en 1819, Marie en 1822, Izabel en 1826 et Antoine en 1832. Vu son rang dans la fratrie, Antoine ne pouvait compter sur aucune part d’héritage, les derniers enfants servant souvent de domestiques aux aînés dans les travaux de la ferme familiale. Doué d’un caractère intrépide, Antoine est attiré par « la ruée sur l’or ».

Je laisse la parole à son descendant Enrique Minaberriet vivant à Miami en Floride. Lire la suite