Solan Borthiry Jean

Sainte Engrâce

Sur les huit enfants SOLAN BORTHIRY de Sainte Engrâce, deux sont décédés en bas âge. Quatre émigrent en Argentine : trois Jean et une Jeanne. Seules, mon arrière-grand-mère Marie et sa soeur Engrâce restent au Pays Basque.

Les trois Jean se distinguent ainsi : Johanne, Johannes et Juan Pedro.

J’ai retrouvé les immatriculations des 2 derniers seulement. Johannes est parti de Marseille en 1873 (16 ans) et Juan Pedro de Bayonne en 1867 (9 ans). Rien sur Jeanne. Les descendants de Juan Pedro pensent se rappeler que celui-ci est arrivé en Argentine avec un frère qui serait parti ensuite vers Mendoza.

Pour Johanne (né en 1849), un document indique qu’il réside à Montevideo. Je n’en ai pas trouvé trace pour le moment.

Juan Pedro épouse en 1886, Pascuala PRUT à Benito Juarez, province de Buenos Aires. Sept enfants naissent de cette union : Leon, Juan, Julia, Domingo, Pedro, Felisa, Emilio. Seuls Pedro et Felisa ont une descendance.

- Pedro se marie avec Margarita RUSCONI et ils ont deux enfants : Pedro (1935) et Nery (1937).

- Felisa épouse Jose MARTINEZ MARQUEZ. Ils ont trois filles : Maria Edith (+ 2003), Elba (1926) et Elida (1928).

C’est en cherchant dans l’annuaire d’Argentine que j’ai la surprise de trouver Pedro SOLAN BORTHIRY à Benito Juarez. Mais je ne le rencontrerai pas car il décède en 2007, un an avant de faire la connaissance de sa soeur Nery.

Les SOLAN BORTHIRY de Benito Juarez avaient de la fortune et habitaient une magnifique maison. Mais leur descendant Pedro a tout dilapidé, il a terminé sa vie comme clochard et la maison est devenue un taudis.

En 2008, je suis reçue par les familles d’ Elba, Elida et Nery et leurs descendants. Cette dernière a du mal à admettre que je sois sa cousine. Il faut que je lui dessine l’arbre généalogique de la famille française et que je la raccroche à celui-ci.

Je rencontre ces « cousins » en 2008, 2009 et 2011. Mais ils ne semblent pas intéressés par la généalogie. Je ne les vois pas en 2013 car ils ne répondent pas à mes courriers. Je n’insiste pas. Ils savent que j’existe et ont mes coordonnées. Peut-être un jour me recontacteront-ils ?

 

Texte de Josette SOLAN de Nantes

Photos de Josette SOLAN et d’Internet

 

 

 

 

 

3 thoughts on “Solan Borthiry Jean

  1. Busco mis orígenes, mi abuelo Juan Borthiry llegó en barco a la Argentina aparentemente joven o niño con un hermano de nombre Pedro, del que no se supo mas nada, como fallece joven, no tenemos información. Juan, mi abuelo, se casa con Catalina Arabere, también vasca y tienen nueve (9) hijos: Martín, Juan, Pedro (mi padre nacido en 1890), Catalina, Juana, Maria, Magdalena, Felisa y Angela, (Catalina Arabere fallece aún mas joven cuando Angela tenía apenas dos años y mi padre Pedro 6, los dos mas pequeños) A quien pueda aportarme información le estaré eternamente agradecida.
    Blanca Borthiry

    • Quiero agregar que se radicó en la pcia de Bs As por la localidad de Las Flores hasta la muerte de su esposa y luego en Roque Pérez, en los campos de la zona de Santiago Larre donde Juan fallece, mi padre Pedro también y hoy yo sigo aquí en la ciudad de Roque Pérez a 135 km de la Capital del pais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>