Cazaux Henry

Pontacq

Cette histoire familiale fait suite à celle de Pierre Naude puisque Henry est son neveu et son gendre.

Jean Gaston Henry Cazaux est né à Pontacq le 9 février 1872 ; il est le troisième enfant de Jean Cazaux, 50 ans et de Batilde Naude 32 ans.

Jean Cazaux et Justine Naude se sont mariés à Pontacq en 1863 ; sur l’acte de mariage on note la grande différence d’âge : Jean Cazaux a 46 ans et Justine Naude 22ans. Jean est propriétaire rentier à Lamarque ; village voisin de Pontacq mais situé dans les Hautes Pyrénées. Jean Cazaux est le fils de Jean Pierre Cazaux et de Jeanne Marie Mousseigne. Justine Naude est la fille de Jean Pierre Naude Marracou et de Jeanne Marie Loudas-Barrère et la sœur cadette de Pierre Naude émigré au Mexique.

L’épouse porte le prénom de Justine à l’état civil mais son nom usuel est Batilde, signature de l’acte de mariage.

Le couple a trois garçons : Raymond Romain Gaston en 1866, Jean Gaston Henry en 1872 et Jean louis Maurice en 1874

Le couple s’installe à Pontacq, ils sont propriétaires rentiers.

Jean Cazaux décède en 1884, il a 67ans. Ses garçons ont 18 ans, 12ans et 10 ans.

Justine-Batilde rejoint son frère

En 1903, lors du mariage de Henry, Justine-Batilde vit au Mexique, à San Rafael, dans l’état de Veracruz. Veuve, elle a décidé de rejoindre son frère Pierre; elle a certainement émigré en compagnie de son fils Henry ; les deux autres faisant des études en France.

Sur les registres militaires on voit que

Raymond Romain Gaston est étudiant à Paris à 20 ans et qu’ensuite il décède à Saint Germain en Laye en 1902 ; il a 36 ans.

Jean Louis Maurice a fait des études de pharmacie à Bordeaux puis à Paris, il fait son service militaire mais en 1914 lors de la mobilisation pour la guerre il a quitté la France.

Henry au Mexique

En 1903, dans la congrégation de Mentidero, appelée depuis Melchor Ocampo dans la municipalité de San Rafael, état de Veracruz , il épouse sa cousine Matilde Naude. Henry a 30 ans ; Matilde 25.

Ils sont aussi « rancheros « c’est-à-dire propriétaires de terres qu’ils exploitent pour la culture et l’élevage.

Ce couple n’aura qu’une seule fille : Louise Henriette Batilde .

Peu à peu, les patronymes Cazaux et Naude disparurent au Mexique : Martin et Henrique les deux fils de Henriette Batilde s’appelaient encore Casillas Cazaux mais à la naissance de leurs enfants Cazaux s’élimina remplacé par le patronyme de la mère des enfants.

Henriette Batilde décéda jeune mais sa mère Matilde Naude lui survécut et sa petite fille Leticia se souvient d’elle car elle séjournait de temps en temps dans les maisons de ses fils.

Avec la collaboration de son arrière-petite-fille Leticia Casillas Cruz.

Remerciements à N. Paradis-Cami et M.J. Lort-Clos.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>