Archives de l’auteur : stephane

Les Nöels à Asasp de Marguerite Supervielle en 1897-1898-1899…


Lorsque nous étions enfants, à la veillée de Noël, notre maman nous faisait revivre, avec ses talents de conteuse, les Noëls de sa petite enfance. Pour moi enfant de la ville, ces Noëls d’un autre temps, faisaient mon émerveillement. En voici le récit :

Oncle Achille, jeune frère de notre père qui était prêtre, était le curé d’Asasp, village qui se trouvait sur la route d’Espagne, à une dizaine de kilomètres d’Oloron.

Chaque année, le matin du 24 décembre, notre maman et ses quatre enfants prenaient place dans une voiture louée avec son cocher pour la circonstance, tandis que notre père, sur son cheval, caracolait autour de nous.

Continuer la lecture

El abuelo de Isabel


Voici le premier paragraphe de l’histoire familiale de mon amie Isabel Palpieris

Mi abuelo era una foto.

Una foto amarillenta en una esquina del espejo.

Esteban Palpieris, foto restaurada

Una foto que anunciaba el nacer de cada día y el final de las jornadas; era como un ser invisible con el que mi madre conversaba de sus angustias y sus pesares, una imagen descolorida con la que compartía sus pequeñas alegrías.

Ese era mi abuelo, vivo y presente cada día de nuestra existencia, pero completamente irreal.

Jamás lo conocimos, murió cuando mi madre tenía apenas 14 años, nunca supimos de donde había venido, nadie conocía la historia de su vida; decía mamá, que ni siquiera hablaba claramente en un solo idioma, sino que mezclaba expresiones de diferentes lenguas desconocidas para ella, así que sus palabras siempre fueron escasas en su memoria.

Continuer la lecture

Ségabache Antoine


Antoine Ségabache né en 1856 dans le village béarnais de Vielleségure émigrera en Argentine après un passage à Cuba. Les Ségabache sont une illustre famille béarnaise dont Nicole Lauda, ayant une ascendante issue de cette famille, a retrouvé et raconte l’histoire. Je lui laisse la parole

Antonio Ségabache et son épouse

Les SEGABACHE, de Vielleségure au Rio de la Plata

Une histoire mouvementée en Béarn.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Je n’invente rien, c’est la réflexion marmonnée par une secrétaire de mairie à qui je demandais l’acte de décès d’une SEGABACHE.

En dialecte béarnais, « segue » signifie la broussaille et « bach » en-bas, ce qui évoque une maison ou un terrain situé en contrebas, et envahi par la végétation….

Continuer la lecture