Archives de l’auteur : Christiane

Arroues Jeanne-Marie

Irissarry

Liliana Echegaray, Argentine de Loberia, vient d’arriver à Saint Jean Pied de Port avec Pancho son mari et Natalia une nièce. Dans son périple en Europe, Liliana a inclus Irissarry, le village où est née sa grand-mère Jeanne-Marie Arroués.

Nous sommes le lundi 14 août, il fait chaud, très chaud ; avec une amie nous avons retrouvé nos trois Argentins en gare de Cambo. Pour eux tout est beau, les maisons blanches aux volets rouges se détachent sur les collines vertes, c’est le Pays basque. Nous arrivons à Irissarry, un désert, pas âme qui vive, tout est fermé, la mairie, la poste, l’épicerie, le café, la boulangerie, volets clos partout. C’est « le pont » du 15 août, le cœur de l’été. L’église est ouverte et sous le porche une plaque répertorie les Morts à la guerre de 14-18.

G. ARROUES maison UHARTEA

Nous avions cette maison dans les actes mais là, c’est sûr ! Liliana et Natalia photographient tout. Mais comment trouver la maison ? il ne passe que des voitures de touristes, mais où se cachent les habitants ? A la sieste !

Continuer la lecture

Bonnahon Pierre / Constanti Marianne / Larroudé Romain

Eysus, Lurbe, Saint-Goin

Une émigration purement béarnaise, ils sont partis de la vallée déAspe et de la région d’Oloron, en effet Pierre Bonnahon est né à Saint Goin et Marianne Constanti à Eysus. Plusieurs membres homonymes émigreront aussi.

La famille Bonnahon

Florentino Rudeler Bonnahon Guillen

Pierre Bonnahon est né à St Goin le 24 janvier 1852, il est le fils de Jean Bonnahon et de Marie Bascou.

Les parents se sont mariés à St Goin le 15 octobre 1840.

L’époux Jean Bonnahon a 36 ans, il est veuf de Marie Louhau et fils de Pierre Bonnafon, décédé à St Goin en 1840, et de Marie Labayhosse.

L’épouse Elisabeth Lagravette dite Bascou a 32 ans, est la fille naturelle de Catherine Bascou.

Ils s’installent tout de suite à St Goin, où naissent :

  • Marie le 3 juillet 1841 qui émigrera
  • Une autre Marie le 17 juillet 1844 qui se mariera en 1872 à St Goin avec Jean Moulia. Elle décède en 1874 à 29 ans.
  • Lucine le 4 mai 1847 qui émigrera
  • Pierre le 24 janvier 1852 qui émigrera.
Continuer la lecture

Duhalde Laborde Bertrand / Pedro

Juxue

Sylvia une Uruguayenne, de passage à la maison pour visiter Biarritz et un peu de Pays Basque me dit « yo tambien tengo antepasados vascos franceses, se llaman Duhalde ».

 Des Duhalde ou Uhalde il y en a partout mais lorsque je lui montre la liste avec le nom des villages d’origine, elle flashe sur Juxue.

Je retrouve cette famille à San José en Uruguay. La piste est bonne et le lendemain en route pour Juxue, Lohitzun et Sorapuru villages de la Basse-Navarre dans la région de Saint-Palais.

Silvia savait que sa grand-mère Marguerite Duhalde était la fille de Dominique Duhalde né en 1870 à San José en Uruguay fils de Bertrand Duhalde dit Pedro et de Marie Claire dite Maria Ithurbide.

La famille Duhalde Laborde de Juxue

Commençons par l’histoire de deux maisons de Juxue : la maison Landa et la maison Bassart ou Bazartea en basque

Continuer la lecture

Murru Pierre / Murro Pedro

Ossès

Une recherche un peu délicate car deux Pierre Murru venant d’Ossès se sont immatriculés en Uruguay et surtout parce que le patronyme a été modifié, les descendants portent le nom Murro en Amérique Latine.

El hijo de Pedro Murru, Ramón Murro y su esposa

Quand il s’immatricule à Montevideo en 1872, Pierre Murru dit avoir 19 ans fils deJean et de Marie Zunzundegui né à Horça ; il est illettré ne sait même pas signer, il n’a pas de documents mais il est reconnu et demandé par l’agent de Colonia. C’est donc à Colonia que Pierre Murru s’installe.

Pierre Murru est né à Ossès le 1er janvier 1854 dans la maison Pino du quartier d’Ugarçan, il est le fils de Jean Murru, 61 ans, et de Marie Sounsoun (nom francisé) ; son père déclare 61 ans, il en a 63 et sa mère 38.

Le couple s’est marié en Espagne à Erratzu dans la vallée du Bastan en 1848.

Continuer la lecture

Bretoneche Denis Louis Elias

Branne / Castillon la Bataille / Pérou

Louis Ellie Bretonneche Allibert

Le but de cette histoire n’est pas seulement de raconter l’histoire d’une émigration mais aussi de rechercher une famille en France : la famille qu’a fondé Elias Bretoneche, péruvien, français de naissance parti s’enrôler comme volontaire pendant la guerre de 1914-18.

Né en 1867 en Gironde, fils de Jacques Bretoneche et de Marie Allibert, sa famille péruvienne perd sa trace et recherche sa seconde famille en France.

La famille Bretoneche en France

Jacques Bretoneche est né en Branne en Gironde en 1837 fils de Pierre Bertonneche, postillon, et de Marie Vigé. Il s’est marié en 1859 à Castillon la bataille avec Marie, dite Lidy, Allibert fille de François Allibert et de Marie Bourgoin domiciliés à Castillon.

Continuer la lecture

Baylet Pierre

Bosdarros Rébénacq

Pierre Baylet est né le 3 mars 1880 dans le village de Bosdarros en plein Béarn entre Pau et le pied des Pyrénées. C’est le troisième fils de Jean Baylet et de Jeanne Buchou.

Eduardo Baylet, fils de Pierre

Ce couple s’est marié à Bosdarros en 1873.

L’époux Jean Baylet a 24 ans il est charpentier né à Bosdarros en 1849. Son père Pierre Baylet, charpentier aussi, est décédé accidentellement à Nay en 1870 quant à sa mère Jeanne Marie Serrahust, elle aussi est morte à l’âge de 36 ans en 1861.

L’épouse Jeanne Buchou ou Buchoôu est née également en 1849 à Bosdarros, son père Jean Buchou, cultivateur est lui aussi décédé mais sa mère Catherine Clots dit Monguilet, âgée de 57 ans, est présente au mariage.

Lors du mariage l’époux signe mais pas l’épouse qui ne sait pas.

Le couple s’installe à Bosdarros.

En suivant ce lien vous visiterez le village de Bosdarros : https://www.rando-pau.com/les-dossiers-rando/bosdarros-un-tableau-bearnais

Continuer la lecture

Salgues Pierre Enrique

Orniac / Lot 46

Maintenant que pratiquement tous les départements ont mis leurs archives sur Internet, il est facile d’étendre les recherches à d’autres départements français.

Un fils de Pierre Salgues, son épouse et ses 3 enfants.

Partons dans le Lot, dans la région des Causses entre Cahors et Figeac dans la commune de Orniac presque voisin du lieu touristique de Saint Cirq Lapopie.

C’est à Orniac que vit le jour Pierre Salgues le 7 avril 1870, fils de Victor Salgues et de Françoise Mélanie Vanel. Il est enregistré sous le prénom de Pierre mais en Argentine il deviendra Enrique.

Dans le village d’Orniac entre 1860 et 1880, on compte 4 familles Salgues.

Le 5 novembre 1865 a lieu le mariage de Victor Salgues, agriculteur, né le 25 novembre 1835 à Orniac, fils de Jacques Salgues et de Mariane Dablan. L’épouse Françoise (quelquefois Mélanie) Vanel est aussi originaire du village d’Orniac mais de la paroisse de Liauzu au bord de la rivière Célé ; elle a 25 ans lors de son mariage, née le 22 octobre 1840, fille de Jean-Louis Vanel et de Françoise Sursou ; tous agriculteurs.

Continuer la lecture

Betat Michel / Danty Suzanne

Salies-de-Béarn

Michel Bétat et Suzanne Danty sont deux jeunes gens de Salies-de-Béarn nés tous les deux en 1801dans le village.

Betat João petit-fils de Michel et Suzanne

La famille Bétat est déjà présente dans le village en 1772, propriétaire cultivateur dans la paroisse Saint-Martin, alliée à la famille Casteignau de la paroisse Saint-Vincent.

Quant au Danty plusieurs familles portent ce patronyme à Salies ; pour ne pas les confondre on ajoute le nom de la maison, cela donne Danty-Lanusse, même chose pour les Morlanne Baubion

Nos deux jeunes gens se marient en 1823 à Salies-de-Béarn. Michel n’a que 21 ans il est le fils cadet de Jean Betat et de Marie Casteignau.

L’épouse Suzanne Danty est la seconde fille de Jean Pierre Danty-Lanusse et de Marie Morlanne-Baubion.

Continuer la lecture

Penin Jean

Parbayse / Monein

Moins importante que l’émigration vers le Rio de la Plata et la Californie, il y eut de nombreux départs de Béarnais vers le Mexique, principalement le port de Veracruz.

Jean Darío Penin Toledano, fils de l’émigré français

Ce sont souvent des jeunes gens de la région d’Oloron ; des fils de familles béarnaises de négociants aisés exploitent des mines de métal précieux où exportent des bois rares et font venir des jeunes parents ou connus de leur région.

Deux jeunes gens prénommés Jean Penin sont partis en 1847 et en 1851, l’un de Parbayse, l’autre de Monein, tous deux vers Veracruz. Difficile de trancher, heureusement un descendant avait l’acte de décès mentionnant le nom de la mère.

Jean Penin, ancêtre de Jacqueline Penin, mexicaine, est originaire de Parbayse, village voisin de Monein ; il est né le 28 juillet 1831 dans la maison Bartet, fils de Bernard Penin, agriculteur et cordonnier et de Marie Barthe dit Bartet son épouse.

Continuer la lecture

Loustau Juan Bautista

Oloron Sainte-Croix / Vinaroz Castellón

Ceci est un résumé succinct de la biographie de Juan Bautista Loustau, livre écrit par Santiago Roig Mafé, auteur faisant partie d’un groupe de recherches sur l’histoire de Vinaroz, Castellón en Espagne.

Juan Bautista est né en 1728 à Vinaroz d’un père français émigré d’Oloron en Béarn et d’une mère Inés Doménech Pons de Vinaroz.

Les liens entre les familles catalanes et béarnaises subsistaient puisque Juan Bautista Loustau a épousé Jeanne Casaux originaire d’Oloron ou de la région.

Les Loustau ou Lostau d’Oloron vivaient dans le quartier de Sainte Croix, ils étaient inhumés dans le cimetière du Couvent des Cordeliers qui se trouvait quelques centaines de mètres en dessous de l’église Sainte Croix

Les recherches sur l’ascendance française de Juan Bautista Loustau donnent peu de documents car nous sommes au XVIIe siècle.

Son père Jean Lostau serait né le 29 avril 1695, fils de Jean-Pierre Lostau et de Anne Lentié (Lantier). Catherine une autre fille du couple est née le 3 juillet 1692.

Continuer la lecture